Vendredi 23
7. Métiers/Acteurs
Antonio BECCHI
› 9:20 - 9:40 (20min)
› 1A02 - SESSION 3
Les ponts Vergniais
Bernard Espion  1@  
1 : Université Libre des Bruxelles  (ULB)  -  Site web
Avenue F.D. Rossevelt 50 CP 194/2 B 1050 Bruxelles -  Belgique

L'auteur se propose de présenter l'histoire des ponts "Vergniais", un type de ponts en fonte en forme d'arc avec tablier suspendu à l'arc, proposé en 1850 par Jean-Louis Vergniais, inventeur lyonnais, pour remplacer les ponts suspendus qui connaissaient alors de fréquents accidents.

L'histoire de ces ponts est très mal connue. L'auteur a trouvé beaucoup plus d'éléments que ceux rapportés respectivement par B. Lemoine et par B. Marrey. Le brevet original sera analysé et l'usage, tardif, de la fonte sera replacé dans le contexte historique.

Peu de ponts Vergniais ont été construits, car en moins d'une décennie, ils ont été dépassés technologiquement par d'autres types de ponts, en fer notamment. Mais leur histoire correspond également à l'histoire d'une société à capital à risque, "La Compagnie Française des Ponts Vergniais" introduite en bourse de Paris en 1853 et dont le dernier gérant était Emile Martin, le célèbre industriel métallurgiste de Fourchambault. Cette Compagnie est créée à grand renfort de promotion suite à la construction réussie du premier pont Vergniais sur le Lignon en 1852. Une méthode calcul est proposée par Bresse en 1854. Deux ingénieurs du Corps des Ponts et Chaussées sont détachés auprès de la Compagnie. Nos recherches montrent qu'elle aurait reçu la concession de plusieurs ponts à péage en France. La construction d'au moins deux d'entre eux est attestée par des documents: l'un sur la Bourne à Pont-de-Marne, l'autre sur la Seine entre Saint-Ouen et Gennevilliers. Mais la Compagnie ne se contente pas de prospecter le marché français : on trouve des traces de promotion du système en Allemagne, en Italie, en Espagne, et surtout en Belgique où le brevet Vergniais a été enregistré en 1852 et où deux ponts "Vergniais" ont été construits, l'un à Chaudfontaine sur la Vesdre en 1855, l'autre à Namêche sur la Meuse en 1859. 



  • Poster
Personnes connectées : 1 Flux RSS