Mercredi 21
9. Défense des frontières maritimes et terrestres
Jean-Louis KEROUANTON
› 14:30 - 14:50 (20min)
› 1B10 - SESSION 2
« Bordj El ksiba », centre de défense et d'administration tribale des Ouled-Moumen en Algérie.
Houdeifa Gouasmia  1@  , Charles Guittard  1@  , Imen Zaghez  2@  
1 : Archéologies et Sciences de l'Antiquité  (ArScAn)  -  Site web
CNRS : UMR7041, Université Paris X - Paris Ouest Nanterre La Défense
Maison René Ginouvès Boîte 3 21, allée de l'université 92023 NANTERRE CEDEX -  France
2 : École doctorale Cognition, language, interaction  (LCI)  -  Site web
Université Paris VIII - Vincennes Saint-Denis
2 rue de la Liberté 93526 Saint-Denis Cedex -  France

« Bordj El Ksiba », est un monument édifié en 1904, par un groupe d'ingénieurs italiens pour un propriétaire algérien. La particularité architecturale de l'édifice est l'utilisation de la pierre antique de la « Ciuitas Popthensis », un site archéologique, dans sa construction, ainsi qu'à sa décoration intérieure. La fonction du Bordj, en plus d'être une habitation pour la grande famille des GOUASMIA, était un centre administratif, culturel et de défense pour la tribu des Ouled-Moumen durant la première moitié du XXème siècle.

Implanté dans un espace rural à quelques kilomètres des frontières Algéro-Tunisienne, possède une architecture inspirée d'un modèle constructif qui est le « Grand Bordj » de la ville de Souk-Ahras. Son état de dégradation architecturale, structurelle (stabilité) et fonctionnelle est important, causé par plusieurs facteurs dont le bombardement de 1958, lors de la guerre de libération nationale, ainsi qu'au changement de fonction et la disparition du rôle initial des Bordjs en Algérie.

Cette proposition de contribution visera à exposer un travail interventionniste de restauration, réhabilitation et mise à niveau, de l'ensemble Site archéologique-Bordj, qui entamera en premier lieu la mise en conformité aux exigences techniques et sécuritaires (restauration structurelle et mise à conformité sanitaire et technique) du monument et les entités, extensions, projetées qui seront dédiées à des rôles complémentaire pour un fonctionnement optimal de l'ensemble. L'intervention se basera sur une expertise architecturale suivant la procédure : présentation du cas d'étude, Constat et mesures d'urgences, relevés et genèse historique et le diagnostic avec les solutions ; ainsi qu'une autre structurelle qui se résume en : renfoncement de l'infrastructure, traitement de fissures et restitution de la toiture.  

Enfin ce travail a pour objectif d'aboutir à une reconnaissance et une revalorisation du monument en tant que patrimoine architectural et historique de la région.


Personnes connectées : 1 Flux RSS