Vendredi 23
5. Matière/Matériaux
Faud GHOMARI
› 9:20 - 9:40 (20min)
› 1B10 - SESSION 2
La réinvention des traditions alsaciennes après 1945
Gauthier Bolle  2, 1@  
2 : EA 3400 - ARCHE  ((Arts, civilisation, histoire de l'Europe))  -  Site web
université de Strasbourg : EA3400
Palais Universitaire BP 90020 F-67084 Strasbourg Cedex -  France
1 : UMR PASSAGES ENSAPBX  (Unité mixte de recherche PASSAGES ENSAP Bordeaux)  -  Site web
CNRS : UMR5319
ensap Bordeaux 740 cours de la Libération - CS 70109 33405 Talence cedex -  France

La présente proposition d'article poursuit des réflexions engagées dans la thèse soutenue en 2014, retraçant la biographie de l'architecte alsacien Gustave Stoskopf (1907-2004)[1]. Autour de cette figure majeure de la scène alsacienne – qui érige en modèle sa reconstruction de la cité martyre d'Ammerschwihr –, de nombreux autres bâtisseurs[2] sont engagés dans des reconstructions urbaines et rurales. La volonté de restituer des silhouettes bâties disparues domine nettement la production architecturale locale entre 1945 et 1955, exploitant notamment l'héritage du mouvement régionaliste allemand du Heimatschutz. Derrière les apparences– relativement homogènes et tempérées – de cette production, les options constructives font apparaître une grande diversité d'attitudes.

L'idée est de confronter ces résultats, issus d'une recherche teintée d'histoire culturelle, explorant parcours, doctrines, réseaux des principaux acteurs, à la dimension constructive et morphologique des réalisations. En analysant des opérations menées en milieu rural et urbain en Alsace dans le cadre de la Reconstruction, il s'agit de questionner la persistance des méthodes, matériaux et formes coutumières ; cette inscription revendiquée dans une tradition laisse aussi entrevoir des transformations. En effet, le contexte économique et l'évolution des procédures font une place nouvelle au béton armé, voire plus largement à la standardisation et à la normalisation d'éléments constructifs.

Ainsi, la perpétuation d'un héritage culturel local rencontre des évolutions techniques et constructives majeures : ces « noces» inédites interrogent in fine l'histoire de l'architecture de la seconde moitié du XXe siècle en France.


[1] G. Bolle « Un acteur de la scène professionnelle des Trente Glorieuses, de la Reconstruction aux grands ensembles : l'architecte alsacien Charles - Gustave Stoskopf (1907 - 2004) », Université de Strasbourg, soutenue le 25 septembre 2014. Publication à venir aux Presses Univeristaires de Rennes.

[2] Citons ici ; Adolphe Wolff (1892-1960), Charles Treiber (1899-1963), François Herrenschmidt (1906-1992), Olivier De Lapparent (1908-1996), Bertrand Monnet (1910-1989).

 

 



  • Poster
Personnes connectées : 1 Flux RSS