Jeudi 22
7. Métiers/Acteurs
Valérie NEGRE
› 9:20 - 9:40 (20min)
› 1A02 - SESSION 3
Entre local et (inter)national, le rôle des réseaux dans la commande architecturale : les familles André, Prouvé et France-Lanord (Nancy, XIXe-XXe siècle)
Caroline Bauer  1, 2@  
1 : Laboratoire Conception Territoire Histoire Matérialité  (LACTH)  -  Site web
ENSAP Lille
2 : Laboratoire d'Histoire de l'Architecture Contemporaine  (LHAC)  -  Site web
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nancy

Notre communication a pour objectif d'interroger de manière diachronique les réseaux dans le milieu de la construction, en prenant pour exemple la ville de Nancy au XIXe et XXe siècle. En étudiant leur nature (amicale, associative, institutionnelle, politique, professionnelle) et leur échelle (locale, nationale, internationale), il s'agira de comprendre comment les acteurs de la construction initient ces réseaux et les font évoluer afin de développer leur clientèle. En partant du postulat que l'acte de bâtir est une œuvre collective dont la maîtrise d'ouvrage constitue l'un des premiers maillons, notre étude souhaite ainsi dénouer les fils des stratégies professionnelles.

Pour répondre à notre questionnement, nous mettrons en tension les différentes échelles de ces réseaux, en prenant comme pierre angulaire l'agence dynastique d'architecture André. Nous étudierons le rôle primordial de l'élite locale dans la structuration d'un réseau de clientèle, et a contrario, la nécessité d'une reconnaissance nationale et internationale pour l'entretenir. À Nancy, les familles André (architectes), France-Lanord (entrepreneurs) et Prouvé (artistes et constructeurs) se retrouvent autour de constructions majeures de la ville, pour lesquelles elles sont tour à tour collaboratrices ou commanditaires. La participation à de grandes manifestations internationales et l'adhésion à des groupements tant institutionnels qu'artistiques leurs permettent de promouvoir leur statut social. En parallèle de la commande privée, leurs relations aux pouvoirs publics s'étendent de l'échelon municipal à la sphère étatique, témoignant des modifications des modes de production architecturaux. Alors que ces acteurs de la construction intègrent le conseil municipal dès le milieu du XIXe siècle, c'est en usant de gentleman's agreement au commencement de la Seconde Guerre mondiale que l'architecte Jacques André s'assure d'un monopole régional de la construction auprès d'administrations publiques, qui perdurera alors pendant plusieurs décennies.


Personnes connectées : 1 Flux RSS