Jeudi 22
3. Chantier
Hélène DESSALES
› 14:20 - 14:40 (20min)
› 1A04 - SESSION 1
L'organisation des chantiers de construction en Arabie antique : l'exemple du temple nabatéo-romain de Dharih (Jordanie).
Delphine Seigneuret  1@  
1 : Archéologies et Sciences de l'Antiquité  (ArScAn)  -  Site web
Université Paris I - Panthéon-Sorbonne, CNRS : UMR7041, Université Paris X - Paris Ouest Nanterre La Défense
Maison René Ginouvès Boîte 3 21, allée de l'université 92023 NANTERRE CEDEX -  France

L'ensemble de Khirbet edh-Dharih (village, sanctuaire et dépendances) est situé à 80 km au nord de Pétra et à 150 km au sud d'Amman. Il s'étend sur environ 500 m du nord au sud et sur 200 m d'est en ouest, sur une terrasse naturelle localisée à 700 m d'altitude. Notre communication permettra de s'interroger sur l'état de conservation du temple bâti au IIe siècle de notre ère, encore visible aujourd'hui à l'état de ruine (23 m x 17 m). 

Nous proposons de présenter différentes hypothèses concernant le travail des ouvriers sur le site de Dharih dans l'Antiquité : problèmes liés à l'outillage, aux matériaux ainsi qu'aux techniques de construction depuis la phase dite « positive » de l'édification jusqu'à la phase dite « négative » de la destruction ou du réemploi. Notre but est donc de déterminer et de comprendre la démarche des constructeurs antiques.

L'état de nos connaissances sur les carrières de pierre de Dharih fera ainsi l'objet d'un premier point (extraction, bardage, transport des blocs, matériaux particuliers). Ces conclusions sont rapportées après observation minutieuse des fronts de carrière et des traces de taille. 

Nous poursuivrons cette présentation par l'analyse des techniques de construction du temple (le levage, l'assemblage, les scellements, la taille dite 'au ravalement', l'appareillage des murs, les outils employés). Nous nous questionnerons ainsi sur les mesures prises par les constructeurs du temple en réponse aux effets dévastateurs des tremblements de terre très fréquents dans cette région tout en replaçant ces résultats dans une thématique transversale que nous pourrions appeler "archéologie de la sismicité".

Nous achèverons cette comunication par une mise en contexte générale des techniques de construction dans la Province romaine d'Arabie en proposant de répondre aux questions suivantes : Comment les bâtiments nabatéens ont-t-ils été pensé et conçu ? L'architecture de ces édifices répond-elle à des principes précis et rigoureux ? 


Personnes connectées : 1 Flux RSS