Mercredi 21
15. Constructions maritimes et fluviales
Gilles BIENVENU
› 13:30 - 13:50 (20min)
› AMPHI 150 PLAT - SESSION 6
Approche empirique et modèle antique : Fra Giocondo et la construction des piles du pont Notre-Dame à Paris (1500-1504).
Nicolas Moucheront  1@  
1 : Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-Belleville  -  Site web
Ministère de la Culture et de la Communication
60 boulevard de la Villette, 75019 PARIS -  France

Les développements récents de la géotechnique nous ont donné des modèles théoriques pour projeter les interventions à effectuer sur un sol pour le préparer à recevoir un édifice. Comment affrontait-on cette question extrêmement délicate en milieu fluvial avant que n'apparaissent les études de sol ?

Si l'on utilise couramment des sondes et que l'on envoie des plongeurs examiner le lit du fleuve, il faut souvent attendre la vidange complète du batardeau pour pouvoir éprouver le sol et définir le système de fondations. Or cette opération d'éclusage est difficile à réaliser complètement et il est souvent impossible de fonder les piles du pont à plus de quelques mètres sous le niveau du sol.

A la Renaissance, conformément aux prescriptions d'Alberti, la mise en place d'un pilotis se généralise. L'opportunité de battre des pieux fait cependant l'objet de vives discussions entre maçons et charpentiers sur le chantier du pont Notre-Dame à Paris dans le premières années du 16e siècle. Ces fondations, encore en place aujourd'hui, ont nécessité une surveillance constante et sont donc connues grâce à des expertises et des dessins postérieurs qui apportent un éclairage inédit sur les débats en phase de chantier consignés dans les registres du Bureau de Ville.

Ce texte extrêmement riche dévoile d'autres détails constructifs évoquant les ponts romains de l'antiquité. On propose notamment de réaliser des becs circulaires à l'aval des piles et un arc de décharge embrassant les six arches du pont. On peut certainement y voir l'influence de l'humaniste italien Fra Giocondo présent à Paris à cette époque. De nouveaux éléments que nous souhaitons présenter au colloque, viennent confirmer qu'il exerçait des fonctions de maîtrise d'ouvrage sur ce chantier.

A l'approche empirique défendue par les artisans français semble s'opposer le modèle antique proposé par Fra Giocondo : est-il opérant sur le plan technique ?

 


Personnes connectées : 1 Flux RSS