Mercredi 21
1. Méthodologies
Marie-Paule HALGAND
› 14:10 - 14:30 (20min)
› 1A04 - SESSION 1
Les archives des architectes au service de l'histoire de la construction.
Nina Mansion  1@  
1 : Centre François George Pariset
Université Michel de Montaigne - Bordeaux III : EA538

L'histoire de la construction utilise-t-elle les mêmes sources que l'histoire de l'architecture ? Dans quelles mesures les archives privées des architectes, collectées et institutionnalisées en France à partir des années 1980, constituent des sources pertinentes pour l'histoire de la construction contemporaine ?

Cette proposition de communication entend questionner les liens et les échanges entre ces deux disciplines par le prisme de leurs rapports aux sources historiques et plus particulièrement, aux archives des architectes. Elle se propose de mettre en exergue la contribution de la collection de fonds d'archives de l'Institut Français d'Architecture à l'écriture de l'histoire de la construction, tout en interrogeant leurs limites (focus sur un seul des acteurs de la construction, faiblesse des éléments relatifs aux matériaux, aux techniques, aux ambiances...). Inversement, les archives d'architectes retiennent souvent des informations relatives à des bâtiments qui pâtissent d'un défaut de valorisation dans le champ de l'histoire de l'architecture (infrastructures, aménagements urbains, voies et circulations...) On soulignera également l'intérêt pour l'histoire de la construction de certaines typologies de documents présentes dans les fonds d'architectes qui ne sont d'ordinaire pas privilégiées par les historiens de l'architecture et de l'art (réglementation, documents budgétaires, suivis du chantier,...).

Dans un second temps, la communication se proposera d'étudier, dans une perspective historiographique, les écarts méthodologiques de ces deux disciplines parentes en interrogeant leurs usages respectifs des sources au cours des trente dernières années. En confrontant l'histoire de la construction, dont la définition en tant qu' « objet frontière » est en cours, à l'histoire de l'architecture qui semble avoir trouvé une certaine autonomie au contact de ses sources retrouvées, on cherchera à dégager des tendances méthodologiques et historiographiques (monographie/macro-histoire ; histoire des formes/histoire socio-culturelle ; biographies des grandes figures/histoire des métiers et des groupes professionnels...) en interrogeant les fondements théoriques de ces deux disciplines inextricablement liées.


Personnes connectées : 1 Flux RSS