Jeudi 22
2. Processus de conception/Processus de construction
Enrique RABASA DIAZ
› 9:40 - 10:00 (20min)
› 1B11 - SESSION 4
Langage et construction de l'architecture au milieu du XIXe siècle : l'exemple du palais de l'Industrie à l'exposition universelle de 1855 à Paris
Antonio Brucculeri  1@  
1 : Ecole nationale supérieure d'architecture Paris-Val de Seine  (ENSA Paris-Val de Seine)  -  Site web
Ministère de la Culture et de la Communication
3, Quai Panhard et Levassor, 75013 Paris -  France

Après avoir abordé (Lyon 2013) le thème de la construction dans les expositions universelles sous le Second Empire par l'examen des systèmes de classification des matériaux mis en place dans le cadre de ces manifestations, nous souhaiterions explorer, à l'occasion du congrès de Nantes, les relations entre dimension formelle et constructive de la conception architecturale par l'étude d'un bâtiment tel que le palais de l'Industrie conçu à l'occasion de la première exposition universelle de Paris (1855). Pendant longtemps mis en ombre par le Crystal Palace, réalisé quatre ans plus tôt à Londres, cet édifice mérite un regard plus attentif. Sa composition formelle, sa définition structurelle, voire sa réalisation s'avèrent, à bien des égards, exemplaires de la culture à la fois architecturale et constructive du milieu du XIXe siècle. Elles restituent ce rapport entre langage et construction alliant historicisme et modernité, que visent à la même époque des programmes au statut différent à l'échelle de la capitale, depuis le cas de la bibliothèque Sainte-Geneviève jusqu'aux premiers projets pour les Halles centrales ou les nouveaux terminus ferroviaires en cours de réalisation (Gare de Strasbourg, Gare du Nord...). Quelles relations entre le monde de l'ingénierie et celui de l'architecture reflète la double intervention des deux artisans de l'édifice, Victor Viel et Alexis Barrault ? De quelle manière les performances de la construction métallique sont exploitées dans ce bâtiment d'envergure exceptionnelle ? Quel est le lien établi entre ces performances et la construction en maçonnerie qui caractérise l'enveloppe extérieure ? À travers l'apport de sources manuscrites et imprimées, mais aussi à travers la lecture de la fabrique de l'édifice que permettent les archives peu explorées du fonds du Grand Palais (Archives nationales), nous analyserons la conception et l'exécution de ce bâtiment destiné à marquer le paysage parisien jusqu'à la fin du XIXe siècle.


Personnes connectées : 2 Flux RSS