Jeudi 22
15. Constructions maritimes et fluviales
Inge BERTELS
› 10:00 - 10:20 (20min)
› AMPHI 150 PLAT - SESSION 6
Comparer l'évolution des ports en tant que macro-systèmes technologiques : approche croisée en humanités numériques et histoire des sciences et techniques appliquée aux ports de Brest (France), Venise (Italie) et Mar del Plata (Argentine)
Sylvain Laubé  1, *@  , Bruno Rohou  1, *@  , Serge Garlatti Serge  2@  , Ronan Querrec  2, *@  , Jose Antonio Mateo  3  , Pierrick Pourchasse  4  , Pasquale Ventrice  5  
1 : Centre François Viète : épistémologie, histoire des sciences et des techniques  -  Site web
Université de Bretagne Occidentale (UBO) : EA1161
Institut des Sciences de l’Homme et de la Société UBO-Site Segalen, UFR Lettres et Sciences Humaines 20 rue Duquesne, CS 93837 29238 BREST Cedex 3 -  France
2 : LabSTICC
Télécom Bretagne
3 : GESMAR
4 : Centre de recherche bretonne et celtique  (CRBC)  -  Site web
Institut des Sciences de l'Homme et de la Société - ISHS, Université de Bretagne Occidentale (UBO)
20 Rue Duquesne CS 93837 29238 BREST Cedex 3 -  France
5 : Centro Studi Arsenale di Venezia
* : Auteur correspondant

Nous proposons de présenter les résultats des travaux menés à l'UBO avec une méthodologie en humanités numériques basée sur l'approche systémique et la modélisation des connaissances (web sémantique)[1] concernant la culture matérielle et l'histoire comparée des ports du point de vue de l'histoire des sciences et des techniques dans le cadre de collaborations avec : i) le GESMAR, Université de Mar del Plata (Argentine) ; ii) le Centro Studi Arsenale de Venise

Nous considérons le port comme un objet-frontière[2] où le projet de recherche s'articule en plusieurs questionnements à mener en parallèle concernant les ports de Brest, Venise et Mar del Plata. Dans une approche systémique considérant l'arsenal comme un macro-système technologique complexe, il s'agit de :

  • Etablir, comparer et comprendre : i) les dynamiques d'évolution des ports depuis leur création à partir des indicateurs spécifiques que sont les quais, les formes de construction ou de réparation, les grues, les ponts ainsi que des unités de production comme par exemple les forges ou les corderies ; ii) les organisations de ces ports. 
  • construire et valider de nouvelles méthodes en humanités numériques pour la valorisation du patrimoine industriel dans les arsenaux impliquant des travaux en modélisation des connaissances : 1) en web sémantique : création d'un corpus numérique avec la plateforme symogih.org en collaboration avec le LARHRA (UMR 5190) à Lyon[3] ; 2) en 3D virtuel : procédures de restitution ou captation des gestes techniques, de reconstruction d'environnement industriel de la construction naval en collaboration avec le CERV [4]

Ce projet d'histoire comparée a aussi pour objectifs de proposer à la communauté scientifique la constitution d'un réseau de recherche européen sur une histoire comparée des ports.

[1]  https://halshs.archives-ouvertes.fr/ISSTB/hal-01184989v1.

[2] Laubé S. ,« Objet –frontière ? Approche croisée en histoire portuaire et en humanités numériques », Journée d'étude « Objets-frontières : regards croisés », EHESS-Marseille, 25 mars 2016 [4] http://www.cerv.fr/


  • Présentation
Personnes connectées : 1 Flux RSS