Mercredi 21
9. Défense des frontières maritimes et terrestres
Jean-Louis KEROUANTON
› 13:50 - 14:10 (20min)
› 1B10 - SESSION 2
Processus de conception et élaboration d'un programme de modèles-types pour la défense des frontières maritimes sous Napoléon Ier
Isabelle Warmoes  1@  
1 : Musée des Plans-reliefs
Miistère de la Culture et de la Communication
Hôtel national des Invalides 75007 Paris -  France

Dès 1802 Napoléon a la volonté d'améliorer la défense des ports militaires et de commerce de France. Il commande en 1810 au Comité des fortifications des rapports sur l'état des défenses du littoral, à partir desquels il élabore un vaste programme de mise en défense des frontières maritimes de l'Empire.

Cette communication propose d'analyser les étapes du processus d'élaboration du premier grand programme de construction d'ouvrages défensifs du littoral, conçus selon une déclinaison de modèles-types, bien avant le Mur de l'Atlantique.

 Cette étude montrera de quelle manière l'Empereur, en s'appuyant sur les compétences des ingénieurs militaires et du service de l'artillerie, a entrepris de rationaliser chaque étape de cette vaste entreprise : référence à des modèles (tours Vauban, tours françaises en Egypte, tours Martello) ; élaboration de cahiers des charges ; production par les ingénieurs militaires de plans-coupes-élévations des modèles-types ; création de maquettes d'étude – conservées au musée des Plans-reliefs - présentées lors des réunions de travail du comité des fortifications ; rédacion de mémoires descriptifs ; diffusion à travers tout l'empire des plans-types définitifs gravés, accompagnés d'instructions imprimées avec l'estimation des coûts de construction de chaque ouvrage.

Cette standardisation des modèles, établie à l'échelon central, avait pour objectif de rationaliser la mise en défense des frontières maritimes de l'Empire, avec une prévision des coûts et délais de construction, et une meilleure gestion de l'armement à déployer.

Un plan décennal de construction est ainsi établi à partir de 1811, faisant apparaître la sélection des sites jugés prioritaires en fonction de leur valeur stratégique, l'indication du type d'ouvrage à construire et les coûts estimés. Cent-soixante tours-modèles devaient ainsi être réalisées entre 1811 et 1821, ainsi qu'un petit nombre de redoutes-modèles. Seule une vingtaine d'entre elles ont été achevées à la chute de l'Empire, ainsi que deux redoutes, principalement sur les côtes françaises d'Atlantique et de Méditerranée.


Personnes connectées : 1 Flux RSS