Les visites > Les visites proposées

 Mercredi 21 juin

 

 1_reduite.jpg

1) Titre : La reconversion des chantiers navals de l’Île de Nantes

Guide : Thomas Renard
Jour et horaire: Mercredi 21 Juin, 18.30-20.00

Résumé :
Entre la fermeture des chantiers Dubigeon en 1987 et le lancement du Grand éléphant des Machines de l’île vingt ans plus tard, la partie ouest de l’Île de Nantes a connu une profonde mutation. L’état actuel est le fruit d’une forte volonté politique, mais aussi de conflits autour de la mémoire de l’histoire industrielle et portuaire de la ville. La transformation menée par Alexandre Chemetoff, largement remarquée et commentée, a contribué à définir un urbanisme de révélation faisant des vestiges matériels le vocabulaire premier du projet urbain.

 

 2_reduite.jpg

2) Titre : L’école nationale supérieure d’architecture de Nantes

Guide : Raymond Le Duc
Jour et horaire: Mercredi 21 Juin, 18.30-20.00

Résumé :
Ouverte en 2009 sur l’île de Nantes, la nouvelle école d’architecture de Nantes a fait l’objet d’un concours remporté en 2003 par les architectes Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal. Avant tout outil pédagogique, elle veut répondre aux objectifs énoncés dans le programme, une école en ville, une école en mouvement, une école construite.

 

 3_reduit.jpg

3) Titre : La Faculté de droit et des Sciences économiques, Nantes, 1967-1970

Guide : Ambra SACCHI & M. Ducasse
Jour et horaire: Mercredi 21 Juin, 18.30-20.00

Résumé : 
La Faculté de droit et des Sciences politiques est la pièce maîtresse de la recréation de l’université de Nantes dans les années 1960. L’ensemble du plan directeur en est confié à Louis Arretche.
Le projet architectural de la faculté de droit est présenté en juillet 1967 par Arretche et Boquien. Opposé au carré ouvert en patio de l’ensemble des salles de cours, le bloc longitudinal des amphithéâtres à l’est domine le site du Tertre. Les vagues de béton des plafonds, les transparences, l’accompagnement du relief, en font un ensemble remarquable qui dispose désormais du label patrimoine XXe siècle.
Livrée en 2007, l’extension sur la façade sur rue répond à la nécessité d’établir deux amphis supplémentaires et une nouvelle entrée. Traitée en toiture végétalisée, elle s’intègre à la topographie naturelle pour s’effacer devant la monumentalité du bâtiment d’origine.

 

 4_reduit.jpg

 4) Titre : Le Jardin des fonderies, Anciennes fonderies de l’Atlantique

Guide : Margaux LOUËT
Jour et horaire: Mercredi 21 Juin, 18.30-20.00

Résumé :
Au cœur de l’Ile de Nantes, le Jardin des fonderies aménagé par Doazan et Hisrchberger en 2009 est la réhabilitation d’un des sites les plus originaux de patrimoine industriel de l’agglomération nantaise.
L’origine de l’entreprise de fonderie remonte à 1907 mais son développement le plus marquant date des années 1935-1937 avec la mise en place d’une fonderie de cuivre importante qui lui permet de fabriquer pour la construction navale locale et internationale les hélices des plus grands navires.
Les fonderies, toujours actives en aval à Chantenay, ont quitté le site en 2001, laissant à la métropole une remarquable collection de modèles de pales d’hélices qui reste à valoriser. D’abord voué à la démolition pure et simple, le travail associé des aménageurs et des experts en patrimoine industriel a permis la sauvegarde de l’essentiel : la halles des années trente, les grands fours horizontaux, le pont roulant, et les fosses de coulée désormais plantées de bambous.

 

 5_reduit.png

5) Titre : L'ancien palais de justice - Quartier du Radisson

Guide : Louise Dutertre
Jour et horaire: Mercredi 21 Juin, 18.30-20.00

Résumé :
Edifié par les architectes Saint-Félix Seheult et Joseph-Fleury Chenantais, l’ancien palais de Justice de Nantes (1852) se situe au cœur d’une place du XIXe siècle qui associe l’Hôtel de gendarmerie (1864) et la prison (1869). Depuis deux décennies, ce complexe judiciaire connaît une mutation profonde entre réaffectation à des programmes de luxe et destruction programmée, posant la question du statut patrimonial de ces monuments du Second Empire.

 

 

Jeudi 22 juin

 6_reduit.jpg

6) Titre : Visite à la Garenne Lemot

Guide : Marie-Paule Halgand
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-20.00

Résumé :
Sur la Sèvre, un affluent de la Loire, au sud de Nantes, Clisson, cité médiévale, a été découverte par les frères Cacault, Pierre le peintre, François le diplomate, collectionneur d’œuvres d’art à la fin du XVIIIe siècle. Ils y retrouvent l’Italie, et sont bientôt rejoints par le sculpteur Frédéric Lemot qui sollicitera l’architecte nantais Mathurin Crucy. Les deux Prix de Rome collaboreront pour créer un jardin pittoresque et ses fabriques au centre duquel une villa sera édifiée.
Le domaine est aujourd’hui propriété du Conseil départemental qui l’a restauré et qu’il sera possible de découvrir, jardin, villa, les fabriques dont le temple de Vesta, celui de l’amitié et la maison du jardinier, exemple spectaculaire d’architecture rustique à l’italienne.

 

 7_reduit.jpg

7) Titre : Chronographe à Rezé

Guide : Martial Monteil
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-18.00 (départ à 15.45)

Résumé :
Le Chronographe, centre d’interprétation archéologique de Nantes métropole, a été inauguré en janvier 2017. Il se présente sous la forme d’un vaste bâtiment à l’architecture singulière, implanté au cœur d’un quartier de l’agglomération romaine de Rezé, dont certains vestiges ont été mis en valeur (notamment dans le sous-sol de la chapelle médiévale de Saint-Lupien).

Cette visite sera l’occasion d’évoquer cet équipement culturel et le contexte dans lequel il s’inscrit, sous la conduite de Cécile de Collasson (directrice) et de Martial Monteil (Professeur d’archéologie romaine, Université de Nantes). Il est également prévu une visite libre de l’exposition permanente, centrée sur la ville romaine de Rezé-Ratiatum et surtout d’une exposition temporaire toute récente. Cette dernière, intitulée « Terra Incognita - Voyage au centre de la terre... cuite », est consacrée aux matériaux de construction en terre cuite, présentés sur la longue durée – entre Antiquité et époque contemporaine – et avec des exemples illustratifs à l’échelle des Pays de la Loire.

 

 8_reduit.jpg

8) Titre : La cathédrale

Guide : Jean-Marie Guillouët
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-18.00

Résumé :
La cathédrale de Nantes constitue l'un des édifices les plus marquants du bâti médiéval nantais. Engagée par les ducs de Bretagne qui cherchaient à doter la ville d'un monument à la hauteur de leurs ambitions politiques, la construction s'étira durant toute la seconde moitié du XVe siècle mais pâtit du retournement diplomatique et militaire dans les relations avec le royaume de France. En dépit des restaurations nombreuses l'ayant affectée, la cathédrale actuelle porte encore les traces de cette histoire mouvementée ainsi que des contraintes ayant pesé sur un chantier inscrit durant des décennies au coeur de la ville, dans un dense réseau viaire. Cette visite permettra de comprendre l'insertion du nouveau bâtiment, depuis son extrémité occidentale, dans le bâti urbain et de reconstituer les différentes étapes d'un chantier dont le déroulement a marqué l'histoire monumentale de la ville. 

 

 9_reduit.jpg

9) Titre : L’observatoire astronomique de la marine

Guide : Jacques Lehebel
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-18.00

Résumé :
L’observatoire de la marine de Nantes relève à la fois du patrimoine scientifique et du patrimoine architectural. Ville-port, Nantes se dote en 1827 d’un édifice accolant à une école d’hydrographie une tour que ses caractéristiques constructives rendent propice aux observations astronomique et aux délicates opérations de réglage des montres marines demandant une totale absence de vibrations. 

 10_reduit.jpg

 10) Titre : Château des Ducs de Bretagne

Guide : Médiateur du château
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-18.00

Résumé :
Le château des ducs de Bretagne constitue l’un des emblèmes de la ville. Palais ducal, forteresse royale, prison, puis caserne jusque dans les premières années du XXe siècle, et aujourd’hui musée de la ville, il est le témoin de toutes les recherches architecturales et constructives du XVe siècle au XVIIIe siècle. Au cours de cette visite, les différentes strates de son histoire constructive seront évoquées.

 

 11._museum_HN_reduite.jpg

11) Titre : Le muséum d’histoire naturelle

Guide : Sylvain DIOLEZ
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-18.00

Résumé :
Inauguré en 1875, le muséum d’histoire naturelle de Nantes présente l’intéressante combinaison d’une architecture muséale accolée à un bâtiment utilitaire des années 1820, l’hôtel de la monnaie alors reconverti en école des sciences. Entré au XXe siècle en possession de l’ensemble l’édifice, le muséum contemporain joue des caractéristiques architecturales et constructives des édifices d’origine tous deux marqués par l’usage du métal. 

 

 12_reduite.jpg

12) Titre : L’hôtel de la préfecture, ancien palais de la chambre des comptes de Bretagne

Guide : Solen Peron
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-18.00

Résumé :
Le palais de la chambre des comptes de Bretagne, édifié entre 1761 et 1782 par Jean-Baptiste Ceineray, prend place dans l’exécution du plan général d’embellissement de la ville dressé par le même architecte. Attisées par les désaccords entre les États provinciaux et le pouvoir royal, les controverses constructives dont il a fait l’objet s’éteignent avec la révélation du procédé constructif dont use Ceineray : la mise en œuvre jusque-là tue de matériaux organiques. Palais d’Ancien Régime, il est aménagé en hôtel de la préfecture au début du XIXe siècle. Résidence de la préfète et siège de l’administration préfectorale, la préfecture symbolise l’État républicain « au cœur de la Cité ».

 

 13_reduite.jpg

13) Titre : Théâtre Graslin-cours Cambronne

Guide : Séverine Girard
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-18.00

Résumé :
Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, l’ancien receveur des fermes, J.J.L. Graslin convainc la municipalité de construire un théâtre municipal digne de la ville et de l’aider à lotir un nouvel espace sur une des collines de la ville. Le chantier est confié à l’architecte voyer M. Crucy qui dessine un ensemble urbain autour du théâtre et parachève l’ensemble par la construction d’un lotissement, le cours Cambronne, pendant la Révolution française. Au cours de cette visite, les différentes phases de la construction seront abordées.

 

 14._IFREMER_reduite.jpg

14) Titre : Le laboratoire de l’IFREMER et la façade de Jean Prouvé

Guide : Jacques BINOT
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-18.00

Résumé: 
Dû en 1969 aux architectes d’origine suisse Olivier Vaudou & Reymond Luthi, sur le campus universitaire en création, l’Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer IFREMER s’inscrit dans le paysage boisé et vallonné des bords de l’Erdre, une attention particulière étant donnée à l’écriture des ossatures, des assemblages, des détails. Au-delà de la composition appuyée sur l’ergonomie, on note la mise au point par Jean Prouvé des « raidisseurs-ventilateurs » en aluminium de la façade des laboratoires.

 

 15_reduit.jpg

15) Titre : Les places Royale et Graslin

Guide : Yves STEFF
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-18.00

Résumé :
Dues à Mathurin Crucy, architecte voyer de Nantes de 1780 à 1800, les places Royale et Graslin symbolisent l’extension et l’ouverture de la ville vers l’ouest dans les dernières décennies du XVIIIe siècle, articulant l’ancienne ville close au quartier neuf promu par le financier Graslin autour d’une place où s’ouvre le théâtre. Yves Steff, architecte-urbaniste, présentera la formation du quartier et les travaux d’aménagement qu’il a conduit au début du XXIe siècle.

 

 16_reduite.jpg

16) Titre : L’Oratoire

Guide : Pier Luigi Pericolo
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-18.00

Résumé :  La chapelle de l’Oratoire reste l’un des rares témoignages de l’architecture religieuse nantaise du XVIIe siècle. Après bien des affectations, aujourd’hui elle fait l’objet d’un programme de restauration pour faire partie intégrante du nouveau musée des arts. Cette visite sera consacrée à la présentation de ce chantier en cours et les travaux pourront exceptionnellement être approchés de très près.

 

 17_REDUIT.jpg

17) Titre : Le Palais de justice de Jean Nouvel

Guide : S. Chaccour
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 16.00-18.00

Résumé :
L’architecte français Jean Nouvel, ayant remporté le concours lancé en 1993, a conçu le Palais de Justice de Nantes, achevé en 2000 pour remplacer l’ancien bâtiment datant du milieu du XIXe siècle.
Ce  projet monumental veut évoquer l’histoire industrielle de l’île de la Prairie au Duc, le tissu architectural urbain de l’Île de Nantes et le Néoclassicisme, en particulier par l’utilisation des formes classiques dans un style moderne. La couleur noire de la façade et les jeux de lumière à l’intérieur  soulignent la force majestueuse et l’autorité de la justice dans cette construction.
Les parties les plus remarquables du bâtiment sont la façade austère, la vaste salle des pas perdus et les salles d’audience d’un rouge monochrome.

 

 18_reduite.jpg

18) Titre : Maison Radieuse Rezé

Guide : Ignacio REQUENA
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 18.00-20.00

Résumé :
Située à Rezé, la deuxième Unité d’habitation (1952-1955) de Le Corbusier après celle de Marseille conserve à l’heure actuelle l’esprit de vie en collectif proposé par l’architecte. Construite par une coopérative d’habitants avec un budget très limité, ce bâtiment relève de l’adaptation de la typologie et des systèmes constructifs originaux aux vraies conditions de construction HLM pendant l’après-guerre. La visite permettra de découvrir les extérieurs, les espaces communs, le toit terrasse et l’appartement témoin.

 

 19_reduit.jpg

19) Titre : Le passage Pommeraye et sa restauration

Guide : Yves STEFF
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 18.00-20.00

Résumé :

Conduite par l’architecte de la copropriété Yves Steff, la visite présentera la genèse du passage Pommeraye ouvert dans les années 1840 par les architectes Buron et Durand-Gasselin, la vie du passage, puis, après de nombreuses années, la restauration complète dont il a récemment bénéficié. Elle s’attachera à la recherche documentaire, aux choix de restauration en concertation avec les services patrimoniaux et à la conduite du chantier.

 

 20._escalier_Temple_du_gout_contre_plongee_reduite.jpg

20) Titre : Escaliers suspendus de l’île Feydeau au xviiie siècle

Guide : Gilles Bienvenu
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 18.00-20.00

Résumé :
Dans un souci de lutte contre l’incendie, le règlement de voirie de 1743 prohibe à Nantes les escaliers en bois. Dès lors, les constructeurs soucieux de la circulation de l’air et de la lumière abandonnent, même dans les maisons de rapport, les sombres escaliers à mur noyau pour des escaliers suspendus sur voûte. Les maisons construites dans l’île Feydeau des années 1740 aux années 1760 en donnent de bons exemples. À la fin du siècle l’adoption du limon de bois permet de lancer des escaliers à jour sans appel au savoir stéréotomique.

 

 21_reduit.jpg

21) Titre : De cours en quais

Guide : Carmen Marquez
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 18.00-20.00

Résumé :
Au XVIIIe siècle, la ville commence à sortir de ses enceintes. A l’est de la ville, un des premiers cours-promenades est construit au pied de la cathédrale et permet, à la fin du XVIIIe siècle de lier la Loire à l’Erdre. Les enceintes sont aussi progressivement détruites pour laisser place à un ensemble urbain régulier le long des quais. Les différentes phases de construction de ces nouveaux espaces urbains seront présentés lors de cette visite.

 

 

22) Titre : L’église Notre-Dame du Rosaire à Rezé, Jean Rouquet, 1960

Guide : Philippe Gros
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 18.00-20.00

Résumé :
L’église Notre-Dame du Rosaire à Rezé est construite d’après les plans de l’architecte Jean Rouquet en 1960. Outre le grand intérêt de son plan au regard de la réforme liturgique pré Vatican II, le choix des matériaux utilisés (le béton brut, le schiste et le bois) est particulièrement . Sa charpente en lamellé-collé est l’une des premières expérimentées sur ce type d’édifice en France. Aujourd’hui banal, ce procédé était quasi inconnu dans l’hexagone à l’époque.

 

 23_reduite.jpg

23) Titre : L'usine Béghin-Say

Guide : Margaux LOUËT
Jour et horaire: Jeudi 22 Juin, 18.00-20.00

Résumé :

L’Usine Béghin-Say, située sur l’Île de Nantes, est le symbole de l’aventure industrielle nantaise. Cet ensemble de bâtiments bleus et blancs datent du XIXe siècle. Edifiés en 1812 par Louis Say, ce n’est qu’en 1973 que les deux usines Béghin, spécialisée dans la betterave et Say, dans le raffinage du sucre de Cannes, fusionnent pour devenir l’une des plus grandes productrices de sucre en France. En sursis depuis 2009, l’entreprise Tereos a repris l’activité de conditionnement de l’usine.
La visite de l’usine Béghin-Say, portera sur l’implantation de celle-ci au sein d’un tissu industriel dense au XIXe siècle. Nous nous intéresserons principalement aux différents bâtiments, aux matériaux utilisés dans sa construction et à sa place au sein des nouveaux patrimoines du XXe siècle.

 

 

e
Personnes connectées : 1 Flux RSS